Salon du snacking 2014 : les incontournables

de | 26 février 2014

Le marché du snacking ne s’est jamais aussi bien porté, il a représenté en 2013 plus de 45 milliards d’euros de vente et pèse désormais pour plus de 50% du CA de la consommation alimentaire hors domicile, devant la restauration traditionnelle. Les 5 et 6 février 2014 se tenait justement à Paris le Sandwich & Snack Show, plus important rassemblement européen des professionnels de la restauration hors domicile. Cette 15ème édition du « salon du snacking » a attiré plus de 16 200 visiteurs dont environ 10% d’internationaux grâce à ses plus de 500 exposants présents. Le salon a permis de repérer les dernières innovations du secteur et de cerner un certain nombre de tendances représentant un potentiel de développement certain pour les acteurs du marché. Les membres de Labor Action y étaient et vous rapportent les dernières tendances en matière de snacking.

Sandwich & Snack Show

image : www.sandwichshows.com

3 nouvelles tendances

L’espace innovation a abrité 3 tendances émergentes dans le monde du snacking, baptisées ExoStreet, VegEthic et Gourmet. ExoStreet, est un snacking « globe-trotter ». Ce snacking basé sur une culture internationale est inspiré d’une influence exotique pour proposer aux consommateurs des recettes différentes et des goûts sortant de l’ordinaire venant de cuisine du monde entier. La devise de cette tendance est « l’évasion le temps d’une bouchée ». Ex : Coffea ou Thaï in Box. VegEthic, est un snacking « végétarien décomplexé ». Il est lui influencé par une attitude mettant en avant les bienfaits écologiques, sociologiques, personnelles avec une alimentation végétarienne respectant à la fois la planète et des valeurs universelles pour le bien-être des consommateurs. Ex : Green is Better ou Feel Juice. Gourmet, est un snacking « fait-maison ». Il fait la part belle à la créativité des chefs tout en respectant les préceptes de la cuisine traditionnelle et conviviale ainsi que les fondamentaux de la cuisine faite sur place. Il met également en avant l’authenticité, la qualité des produits, l’originalité des recettes, les portions généreuses et le dressage soigné des assiettes. Ex : Maitre Corbeau ou Pegast.

Le burger, l’incontournable de la restauration rapide s’impose à table

A côté de ces tendances novatrices, la place toujours plus prépondérante du burger dans l’alimentation des français s’est confirmée. 970 millions de burgers ont été consommés en 2013 ! En 2000, 1 burger était vendu pour 9 sandwichs. Désormais en 2013, pour 1 burger vendu le nombre de sandwich vendus est de 2. Le volume de ventes de burgers a été multiplié par 13 entre 2000 et 2013 avec une augmentation de 40% des ventes sur les deux dernières années tandis que le volume de sandwichs a seulement doublé entre 2000 et 2013. Le burger a su se dégager de son image négative de « malbouffe » pour gagner ses lettres de noblesse. Les enseignes de restauration rapide se sont très vite approprié le produit. La montée en gamme du burger s’est traduite par son arrivée sur les cartes des restaurants à table, tels que La Boucherie ou Hippopotamus, mais aussi dans les restaurants d’entreprises et les hôtels. Cette montée en gamme s’est accompagnée d’une grande diversification de l’offre burger avec des burgers saisonniers et de très nombreuses recettes originales de la part d’enseignes rivalisant d’ingéniosité pour proposer des offres différentes de celle de leurs concurrents. Cette concurrence a laissé apparaître une segmentation du marché avec des burgers signés par des grands chefs, des burgers à composer soi-même, des burgers bio, des burgers végétariens…

Côté innovation en distribution automatique : Easymeal

image : www.pourcel-chefs-blog.com/

image : www.pourcel-chefs-blog.com/

Easymeal, concept innovant très remarqué promettant de délivrer un plat chaud, sain et équilibré en moins de 2 minutes et pour moins de 4€, a été présenté en avant première lors de cette édition. Ce concept français est un distributeur automatique de plats chauds micro-ondables. Il propose ainsi différentes gammes de plats (soupes, plats traditionnels, pâtes, cuisines du monde, plats allégés, végétariens, salades). Easymeal est équipé d’un système de télémétrie permettant de connaître l’état des stocks ainsi que d’une tour de 3 micro-ondes intégrés pour réchauffer les plats. Les créateurs veulent ainsi s’adapter à l’évolution de la pause repas qui se fait de plus en plus en dehors des plages horaires traditionnelles. Ainsi Easymeal offre un service continu de restauration de plats chauds disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Le concept est destiné à s’implanter dans les entreprises, les universités et les hôtels.

Simon Gergaud

sources : données chiffrées salon : communiqué de presse Sandwich & Snack Show, 16 février 2014 données chiffrées burger : Gira Conseil, conférence le zapping du snacking, 6 février 2014