Zoom sur le phénomène du Diner

de | 12 septembre 2014
Chez arnolds 3

Bien que les Diners Américains existent depuis 1872, le concept a aujourd’hui grandement évolué et s’est développé dans le monde entier. Zoom sur ces restaurants au large choix de cuisine made in USA et au look fifties.

Savez-vous réellement ce qu’est un Diner ? Deux conditions doivent obligatoirement être remplies pour considérer un restaurant comme un Diner :

  • Une cuisine américaine avec un large choix de plats tels que des burgers, des bagels, du coleslaw, des sandwichs, du pastrami, des viandes, des produits Tex Mex, des glaces…
  • Un décor vintage américain omniprésent avec des néons, de l’inox, des jukebox, de la musique rock’n’roll, un mélange de couleurs, des affiches de célébrités de l’époque…

Les restaurants de Burgers ne sont donc pas des Diners si la décoration mise en place n’est pas de style vintage américain (comme Blend, Razowski…)

Les Diners ont bien évolué depuis leur apparition. En effet ils ne sont plus uniquement situés au bord de longues routes américaines pour une clientèle de passage, ils s’implantent désormais en ville.

En France, il existe deux catégories de Diners :

  • Les « solo » qui proposent un grand nombre de places et parfois des soirées à thème. La clientèle est jeune et familiale. Parmi eux on retrouve des enseignes comme Memphis Coffee, Tommy’s Diner…
  • Les « centre ville » avec un choix similaire et la même décoration vintage des années 50. La clientèle est jeune, branchée et familiale. Les mets sont parfois plus raffinés. Les plus connus sont HD Diner, Breakfast In America, Schwartz’s Deli…

Au vu du nombre d’ouvertures de restaurants, et ce particulièrement depuis les années 2000, on peut conclure que le Diner a conquis la clientèle Française.

Quelle est donc la recette d’une telle réussite ?

C’est avant tout l’expérience que vit le consommateur. Le décor original et convivial ainsi que le large choix de cuisine typiquement américaine transportent les clients au cœur de l’Amérique des années 50. Un autre facteur clé, le prix, avec un  ticket moyen qui dépasse rarement les 20€.

Le succès grandissant du Diner laisse penser que ce secteur a encore  de beaux jours devant lui.